Histoire de la société

Créée en 1926, Seita est l’une des plus anciennes entreprises industrielles françaises. L’histoire de Seita ne saurait se résumer à celle d’un monopole d’Etat et son évolution. Depuis sa privatisation, il y a près de 20 ans, elle démontre sa capacité à évoluer et s’adapter.

Seita est le second acteur du marché français du tabac grâce à une gamme complète de produits – cigarettes, cigares, tabacs et papiers à rouler. Depuis 2015, la société commercialise également des produits de vapotage.

Principal acheteur de tabac français, Seita est également le seul cigarettier présent à chaque étape de la filière française du tabac, depuis l’achat aux planteurs jusqu’à la production et la distribution des produits finis auprès du réseau des buralistes.

Seita est l’unique industriel à produire sur le territoire au sein de ses trois usines, son siège et son réseau commercial. A ce titre, Seita participe à la pérennisation d’une longue histoire industrielle dans l’Hexagone.

Seita est la filiale française du groupe Imperial Tobacco. N°4 mondial du tabac, Imperial Tobacco emploie 37 000 personnes dans 160 pays.

Seita : l’histoire en quelques dates-clés

1561 : Jean Nicot, ambassadeur de France au Portugal, envoie du tabac à Catherine de Médicis pour soigner ses migraines.

1610 : Sous Louis XIII, le tabac pour pipe commence à concurrencer la prise.

1637 : Premières plantations de tabac à Clairac, dans la vallée du Lot.

1674 : Louis XIV réserve à l’État le privilège exclusif de la vente du tabac. Sept ans plus tard, Colbert étend ce monopole à la fabrication.

1791 : L’Assemblée Nationale déclare la liberté « de cultiver, de fabriquer et de débiter le tabac dans toute l’étendue du royaume ».

1810 : Napoléon 1er rétablit le monopole de l’État sur la culture, la fabrication et la vente du tabac. Une régie est créée pour exploiter ce monopole, sous la tutelle du ministère des Finances.

1860 : Le Ministre met en place la Direction générale des manufactures de l’État. Il existe 14 manufactures en France.

1910 : Création des Gauloises et des Gitanes. 21 manufactures couvrent le territoire.

1926 : Création par Raymond Poincaré du Service d’exploitation industrielle des tabacs (Seit), chargé de l’exploitation du monopole.

1935 : Avec le rattachement du monopole des Allumettes, le Seit devient le Seita.

1959 : Le Seita devient un Etablissement public à caractère industriel et commercial.

1984 : Une nouvelle loi re-nationalise à 100 % le capital de la Seita.

1995 : Privatisation de la Seita.

1999 : Création d’Altadis, né du rapprochement de la Seita et de la société espagnole, Tabacalera.

2003 : Première Directive européenne qui impose la mise en place des avertissements sanitaires.

2008 : Acquisition d’Altadis par le groupe britannique Imperial Tobacco

2010 : Gauloises et Gitanes fêtent leurs 100 ans.

2011 : Retour au nom Seita

La filière tabac génère environ 100 000 emplois directs et indirects en France.

En savoir plus